Skip to Content

Blog Archives

PROJET D’INFRASTRUCTURE URBAINES A SABRATAH

PROJET D’INFRASTRUCTURE URBAINES A SABRATAH

Le projet contient les études d’exécution d’un secteur de 844 hectares (120.000 personnes) comprenant 130 kilomètres de réseau routier, 67 kilomètres de drainage des eaux pluviales, 65 kilomètres de drainage des eaux usées et 73 kilomètres de réseau d’eau potable.

INFRASTRUCTURE UNIVERSITAIRES D’EL FATEH EN LIBYE

INFRASTRUCTURE UNIVERSITAIRES D’EL FATEH EN LIBYE

Le projet a pour objet les études d’exécution d’une zone de 350 hectares, incluant 19 km de réseau routier, 4 bassins de confinement, 10km de réseau des eaux pluviales, 10 km de réseau des eaux usées, 15 km de réseau d’eau potable et 13 km de réseau d’irrigation.

PLAN-DIRECTEUR DU BASSIN DE LA MÉDITERRANÉE ORIENTALE

PLAN-DIRECTEUR DU BASSIN DE LA MÉDITERRANÉE ORIENTALE

La préparation d’un budget par la détermination de la qualité et du potentiel en eau du bassin, la situation de l’occupation des sols, les ressources de terre, l’utilisation de l’eau et les besoins en eau, la détection d’éventuels besoins en eau avec l’évaluation des priorités du potentiel identifié et de la faisabilité technique, économique et environnementale, cela a été planifié par la Direction Générale des Travaux Hydrauliques de l’état.

PLAN DIRECTEUR DU BASSIN DE MARMARA

PLAN DIRECTEUR DU BASSIN DE MARMARA

La préparation d’un budget par la détermination de la qualité et du potentiel en eau du bassin, la situation de l’occupation des sols, les ressources de terre, l’utilisation de l’eau et les besoins en eau, la détection d’éventuels besoins en eau avec l’évaluation des priorités du potentiel identifié et de la faisabilité technique, économique et environnementale, cela a été planifié par la Direction Générale des Travaux Hydrauliques de l’état.

SYSTÉME DE CANALISATION SÉPARÉE D’ANKARA

SYSTÉME DE CANALISATION SÉPARÉE D’ANKARA

Projet de réhabilitation des fleuves sur 46 kilomètres, projet de collecteurs des eaux usées de 24 km, projet de conception des réseaux des eaux usées et des eaux pluviales de 179 km, 2 rapports de l’EIE, plan d’expropriation sur 46 km, conception de 15 cheminées d’inondation pour lutter contre les inondations ainsi que la préparation des documents d’appels d’offres ont été préparés.

PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS DANS LA BASSIN DE LA BAIE DE GEMLIK

PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS DANS LA BASSIN DE LA BAIE DE GEMLIK

Le projet couvre l’étude hydrologique des inondations appartenant à toutes les rivières principales et tous ses affluents dans le bassin de la baie de Gemlik et la préparation des études d’exécution selon l’avant-projet détaillé et la demande du Client afin d’éviter d’éventuels dommages aux habitations et aux terrains.

Les études d’avant-projet détaillé alternatives sont préparées pour les rivières par la détermination de la situation existante avec le rapport hydrologique des inondations appartenant aux 25 rivières dans l’emplacement du projet (65 km au total). Les études d’exécution des sections déterminées en fonction de l’alternative choisie et les quantitatifs estimatifs appartenant aux projets sont préparées.

SYSTÉME DES EAUX USÉES DE MECQUE-HARAM

SYSTÉME DES EAUX USÉES DE MECQUE-HARAM

Le projet fait partie du nouveau système d’assainissement de tunnel développé pour la Mecque. Le tunnel sera foré avec un tunnelier de diamètre intérieur de 2.80 et sa longueur approximative est de 4,7 kilomètres. La longueur du système a été divisé en 2 lignes de 3394m et 1323m, (ligne I et ligne II).

Dans le cadre du projet; il y a 6 regards et 3 puits de sortie et un puits de départ à construire sur le système de tunnel foré par tunnelier. Les études d’exécution ont été préparées dans le cadre du projet.

PROJET DU GRAND CANAL D’IZMIR

PROJET DU GRAND CANAL D’IZMIR

Le projet du grand canal d’Izmir couvre le transfert à la station de traitement des eaux usées domestiques et industrielles par l’intermédiaire des collecteurs vers le canal principal et les quatre stations de pompage principales. Ainsi, c’est un projet intégré qui inclut la réhabilitation des fleuves de Melez, de Manda, de Bornova et d’Arap fonctionnant comme un canal ouvert et comme un rejet des eaux usées au golfe, donc le projet aide le transfert de ces eaux usées à la station en se connectant avec le canal principal et ce après la purification à la station de traitement des eaux usées.

Dans la consistance du projet, il y a les prestations du suivi et contrôle des travaux sur le collecteur de 2×2.200mm diamètres entre Basmane et Hilal, les collecteurs de Karsiyaka-Alaybey-Sogukkuyu de 400 mm de diamètre à 1.400 mm, les collecteurs de Bornova- Bayraklı-Ergene de 400 millimètres de diamètre à 1.600 mm et la réalisation de la station de pompage de Gümrük.

PROJET D’INFRASTRUCTURE DE LA VILLE DE MESELATAH

PROJET D’INFRASTRUCTURE DE LA VILLE DE MESELATAH

Dans le cadre des travaux d’infrastructure de la ville de Meselatah en Libye, il y a 57 kilomètres de routes en site propre (tracé neuf), 30 km de réhabilitation des routes urbaines existantes, 90 km de réseau d’eau potable, 2 stations de pompage, 3 réservoirs d’eau, 70 km de réseau des eaux usées et une station de traitement des eaux usées, 57 km de drainage des eaux pluviales, un réservoir de stockage des eaux pluviales. Les prestations comprennent aussi les projets de l’électrification et la construction du réseau de l’éclairage et la télécommunication.

CONSTRUCTION DE L’INFRASTRUCTURE DE LA VILLE DE QARABULI, LIBYE

CONSTRUCTION DE L’INFRASTRUCTURE DE LA VILLE DE QARABULI, LIBYE

Dans le cadre des travaux d’infrastructure de la ville de Qarabuli, il existe 41,5 km de routes urbaines et réseau d’eau potable, 54,5 km de réseau des eaux usées, 3 stations de pompage des eaux usées, 12,6 km de réseau des eaux pluviales, 2 réservoirs d’eaux pluviales. Les prestations comprennent aussi les projets de l’électrification et la construction du réseau de l’éclairage et la télécommunication.

L’INSTALLATION DE L’INCINERATION DES DECHETS DOMESTIQUES D’ISTANBUL

L’INSTALLATION DE L’INCINERATION DES DECHETS DOMESTIQUES D’ISTANBUL

C’est le projet d’installation de l’incinération des déchets domestiques d’une capacité de 3000 tonnes/ jour à Kemerburgaz-Istanbul.

Dans le cadre du projet, ont été effectués : la réception des déchets domestiques, le stockage des déchets, l’approvisionnement en déchets, l’incinération des déchets, la récupération de l’énergie produite à partir de l’incinération, la transformation de l’énergie en énergie électrique, le traitement des fumées, la conception de la collecte et de l’élimination des cendres, les études préliminaires de la recherche et la sélection de technologie appropriée, la préparation de tous les documents d’appel d’offres et les spécifications techniques, le rapport d’impact sur l’environnement et son approbation par le ministère.

TRANFERT D’EAU POTABLE ENTRE LE BARRAGE DE KESIKKOPRU ET LA STATION D’EPURATION D’IVEDIK

TRANFERT D’EAU POTABLE ENTRE LE BARRAGE DE KESIKKOPRU ET LA STATION D’EPURATION D’IVEDIK

Pour répondre au manque d’eau potable pendant les saisons de sécheresse à Ankara, avec approximativement 5 millions d’habitants, la direction générale d’ASKI a décidé de construire une nouvelle ligne de transport d’eau depuis le barrage de Kesikkopru vers Ankara en plus des sources existantes. La ligne de transport se compose de trois conduites parallèles avec un diamètre de 1600 millimètres et chacune d’ une longueur de 130 kilomètres (total 390 kilomètres). Il y a 10 dépôts et cinq stations de pompage d’une capacité totale de 205.000 m3.

ALIMENTATION EN EAU D’ANKARA, SYSTÉME DE DISTRIBUTION D’EAU PAR TUNNEL DE GEREDE, TURQUIE

ALIMENTATION EN EAU D’ANKARA, SYSTÉME DE DISTRIBUTION D’EAU PAR TUNNEL DE GEREDE, TURQUIE

Les flux d’eau de Gerede sont transportés par gravitation au lac de Camlidere par un tunnel de 4,5 m de diamètre et de 31,5 km de longueur afin de répondre aux besoins en alimentation en eau potable d’Ankara à long terme.

CENTRE DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES ANKARA

CENTRE DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES ANKARA

La centrale de traitement des eaux usées d’Ankara a été construite pour répondre aux besoins d’une population approximative de 4 millions d’habitants, avec une capacité journalière de 765.000 m3/ jour en première phase.

Un système classique de boues activées avec aération de surface est adopté comme processus de traitement. La stabilisation anaérobique et la déshydratation mécaniques (décantation) des boues sont appliquées, et une économie importante dans les coûts d’exploitation est réalisée grâce à l’électricité produite à partir du biogaz dans les digesteurs anaérobiques.

OLEODUC DE BAKOU-TBILISSI-CEYHAN

OLEODUC DE BAKOU-TBILISSI-CEYHAN

Le projet de l’oléoduc de Baku-Tbilissi-Ceyhan consiste en l’élaboration du tracé définitif depuis l’Est de Sivas jusqu’à Ceyhan sur un linéaire d’environ 500 km et la détermination de passages des fleuves et de routes pour tout le tracé, ainsi que la préparation des études d’avant-projets détaillés et d’exécution : quais de chargement de pétrole brut avec 300.000 TPL et les conduites.

STATION DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES ET PROJET D’EXUTOIRE EN HAUTE MER DE SAMSUN

STATION DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES ET PROJET D’EXUTOIRE EN HAUTE MER DE SAMSUN

L’installation de traitement des eaux usées et des déchets biologiques à Samsun, servira 93,1% de la zone de service de SASKI et sera la plus grande installation de traitement des eaux usées de la région de la mer Noire. Les eaux usées, recueillies auprès des 4 stations de pompage principales, seront transférées et traitées à la station de traitement.

Un système de boues activées avec longue aération est adopté en tant que processus de traitement. La station de traitement des eaux usées est entièrement automatique avec un exutoire en eau profonde de la mer, la capacité est de 105.000 m3 / jour. Ce Projet qui est soutenu par les créanciers internationaux, est réalisé sur la base de la FIDIC, en partenariat public privé.

STATION D’EPURATION DES EAUX USÉES DE BURSA

STATION D’EPURATION DES EAUX USÉES DE BURSA

Le projet se compose de 3 parties;

La station de traitement des eaux usées de Bursa est conçue en deux phases pour assurer le traitement des eaux usées domestiques de 1.550.000 de population équivalente au bassin Est de la ville. La dénitrification et la déphosphoration sont également réalisées à la station où les processus biologiques avancés de traitement sont appliqués. La capacité est de 240.000 m3/jour.

La station de traitement des eaux usées de l’Ouest de Bursa est conçue en deux phases pour assurer le traitement des eaux usées domestique pour approximativement 650.000 de population équivalente à l’ouest du bassin de la ville. La dénitrification et la déphosphoration sont également réalisées à la station où les processus biologiques avancés de traitement sont appliqués. La capacité est de 87.500 m3/jour.

L’installation de traitement du lixiviat de Hamitler a été construite pour empêcher la contamination d’eau de surface coulant de la décharge des déchets solides en épurant le lixiviat ayant la pollution élevée.

PROJET EAU POTABLE ET EAUX USÉES D’ERZURUM

PROJET EAU POTABLE ET EAUX USÉES D’ERZURUM

Dans le cadre du financement « Instrument d’aide de préadhésion (IAP) » par l’Union Européenne, le projet consiste en l’amélioration du réseau courant d’eau potable d’Erzurum et la construction/réaménagement du fleuve, des collecteurs des eaux usées et enfin de la station de traitement des eaux usées avec une capacité de 62.500 m3/jour.

INSTALLATION DU TRAITEMENT DES EAUX USÉES DE KONYA

INSTALLATION DU TRAITEMENT DES EAUX USÉES DE KONYA

L’installation du traitement est prévue pour servir une population de 1.600.000 d’habitants. La première phase a été conçue pour un débit de 200.000 m3/jour et 1.000.000 d’habitants. L’installation est basée sur les processus suivants; le principe du traitement préliminaire, le traitement biologique avancé, la désinfection à l’ultra-violet, la digestion des boues en anaérobie, l’installation de production commune et la déshydratation des boues.

RÉHABILTIATION DE LA RIVIÉRE ENTRE LE LAC D’ULUABAT- LA MER MARMARA ET PRÉVENTION DES INONDATIONS

RÉHABILTIATION DE LA RIVIÉRE ENTRE LE LAC D’ULUABAT- LA MER MARMARA ET PRÉVENTION DES INONDATIONS

L’objectif du projet est de réaménager le cours de la rivière du lac d’Uluabat à la mer de Marmara, afin d’augmenter le potentiel touristique de la région et constituer un lac comme port de plaisance naturel.

PROJET DE GESTION REGIONAL DES DECHETS SOLIDES A KUSADASI

PROJET DE GESTION REGIONAL DES DECHETS SOLIDES A KUSADASI

En plus du centre de collecte des déchets pour les deux municipalités de Kus-Atak, la première partie du projet comprend la construction de l’installation du traitement, la stérilisation des déchets médicaux et installation de remplacement pour le compostage, des ponts à bascule, la station de renforcement du gaz pour les bâtiments techniques et administratifs, l’installation de traitements des déchets laxatifs avec une capacité de 4.000 m3 (l’installation du traitement par osmose inverse avec une capacité journalière de 60m3/jour), usines concernées contenant le réservoir d’équilibrage de l’eau de lixiviat et un nouveau site de déchets solides (trois unités d’élimination des déchets avec le volume des déchets de 1.560.000 m3 pour 20 ans).

Deuxième partie du projet comprend la réhabilitation de cinq anciennes zones d’enfouissement de déchets en cours d’utilisation dans les frontières des municipalités des sous provinces bénéficiaires.

INSTALLATION DU TRAITEMENT DES EAUX USÉES DE SELIMPASA, TURQUIE

INSTALLATION DU TRAITEMENT DES EAUX USÉES DE SELIMPASA, TURQUIE

L’installation du traitement biologique avancé des eaux usées servira dans le traitement des eaux usées collectées dans toutes les zones urbaines du bassin de Selimpasa à Istanbul.

L’installation, d’une capacité journalière de 400.000 m³ / jour, va libérer les eaux usées traitées à l’extérieur suite aux traitements par une méthode avancée telle que la décarbonisation, la dénitrification et la déphosphoration, etc.